Enfant peint sur fenêtre avec son doigt
Photo Sylvain Gaudenzi

L’édito de Territoires d’éveil 18

Comment réaliser un numéro de Territoires d’éveil sans rencontrer les artistes, les familles, les professionnels et les tout-petits ? Comment poursuivre notre travail collectif en étant séparés par des centaines de kilomètres ? 

Sans visibilité à court terme, nous avons choisi d’offrir un espace d’expression en lançant un appel à collaborations. Nous laissions nos claviers pour les confier à d’autres, sans contraintes, ni demandes spécifiques, sans interviews, ni reportages. 

Ainsi s’est fabriqué ce nouvel opus, polyphonie à voix mixtes. Chacun avait carte blanche pour partager ses doutes, ses craintes, ses convictions, ses envies, ses projets, ses espoirs, ses colères, ses rêveries…

Les réponses ont fusé de toutes parts, les rencontres virtuelles se sont multipliées pour composer à plusieurs voix et vous convier aujourd’hui à la lecture d’une partition nourrie de points de vue, de contrepoints, d’échos des territoires et autres lignes personnelles et authentiques. À l’issue de nombreux zooms, slacks, mails, téléphones et autres médias… ce nouveau numéro a pris forme, il a dépassé nos prévisions et nous avons choisi de doubler sa pagination !

Merci à tous, de vous être mobilisés pour partager ces jours si particuliers, même si parfois certains doutaient de pouvoir le transmettre. 

Merci pour tous les espoirs portés afin de continuer à donner du sens à l’éveil artistique et culturel malgré nos craintes de lendemains toujours incertains.

Ces textes sont des lignes de vie.

Hélène Kœmpgen, Rédactrice en chef

 

 

« Environnementale, politique, sociale et économique, la crise sanitaire s’est révélée globalement dans toutes ses composantes… Elle met en lumière de manière violente toutes les fragilités humaines et les inégalités grandissantes. » Bertrand Maon, chanteur lyrique, engagé dans la vie associative, « artiste militant » comme il se définit lui même, nous interpelle d’emblée et sans détour dans son article Agir pour demain.

Il nous appelle à recevoir cet évènement exceptionnel et dramatique comme un signal d’alerte, en écho aux mises en garde incessantes lancées par tant de scientifiques depuis des décennies*.

Il nous faut donc maintenant réagir et résister à la relance d’une consommation devenue addictive et destructrice de notre environnement. Automobile, aéronautique, tourisme de masse et croisières de luxe… Tel est le langage d’après, déjà revenu en force, en lieu et place de la création d’un avenir possible et désirable pour les générations futures. 

Autrement et ailleurs, au cœur de nos territoires, les artistes et les acteurs culturels qui témoignent ici se sont mobilisés pour penser, agir et inventer de nouvelles manières de s’exprimer, garder les liens avec le public, relier les énergies et les idées, se préparer et créer pour demain. Ils nous confient leurs réflexions, leurs forces créatrices, leurs colères et leurs propositions. Les titres de leurs articles sont les messagers joyeux et graves de leurs regards et de leur volonté de changement. 

« C’est donc d’un changement radical de système dont nous avons besoin pour réussir ce que nous souhaitons toutes et tous : replacer l’humain au cœur de nos sociétés, pour garantir à nos enfants la sécurité environnementale de la planète, la paix entre les peuples, la liberté et la solidarité. » Bertrand Maon, artiste lyrique. 

Et maintenant… Il nous reste le devoir d’assumer collectivement une transformation du monde portée par nos mobilisations citoyennes. Artistes, éducateurs, parents… aux côtés de tous ceux qui ont fait face à la crise avec courage et nous ont permis de traverser cette période, pour certains au risque de leur vie. Ils ont fait tenir la société en état de choc…

« Alors, demain peut-il être différent ? Il se doit certainement d’être mieux, mais sans oublier les « avant » positifs, et en repartant du bon pied sur ce qui déjà nous exhaussait : nos valeurs d’humanisme, de cohérence dans la manière de faire les choses… La première pensée fondamentalement écologique n’est-elle pas de faire bien ce que nous avons à faire ? Au service du sens ». Vincent Niqueux, directeur des JM-France.

À nous maintenant de prendre le relais pour construire un futur plus juste et nourri d’humanisme dans lequel, modestement mais avec ténacité, Enfance et Musique prendra toute sa part, en poursuivant sans relâche son action auprès des professionnels de l’enfance et des acteurs culturels, des tout-petits et de leurs familles.

Marc Caillard
Président – Fondateur – Enfance et Musique

Couverture Territoires d'éveil 18

Territoires d’éveil n°18

Publication : Juin 2020
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Informations pratiques

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This