Accueil » Ressources » Publications » Territoires d’éveil » Territoires d’éveil n°24 » L’éveil artistique et culturel du tout-petit
© Guillaume Wydouw

L’éveil artistique et culturel du tout-petit

Imaginer et faire éclore un « nouveau monde » nourri de l’ancien pour le réinventer et l’ouvrir aux générations futures… Après des années d’émergence, la rencontre avec l’art et la culture est aujourd’hui au cœur des perspectives.

 

En écho à la dimension plurisensorielle du développement de l’enfant, s’associer avec des artistes et des médiateurs engendre un partage de moments nourriciers. Il est indispensable de dépasser une vision pédagogique en réactivant sans cesse la présence de l’art et de la culture dans toute perspective de transmission vers les plus jeunes.  

Dans le même esprit que celui qui a présidé à la création de l’association Enfance et Musique, j’ai œuvré à inscrire son projet dans une dynamique « d’entreprise culturelle citoyenne » : entreprise pour dire l’ambition et la responsabilité humaine, politique et économique, que cette appellation sous-tend ; citoyenne pour signifier que son objet est placé sous le sceau de la conscience d’une responsabilité dans le mouvement de la société. Dans cette logique, l’innovation sociale et culturelle, mais aussi la priorité aux lieux et aux personnes largement ignorés ou exclus d’un accès à la culture demeurent essentielles.

Revendiquant un projet à vocation sociale, culturelle et artistique et sachant que dans notre pays, on a souvent opposé l’éducation populaire ou l’animation socioculturelle à l’excellence de l’artiste, il était essentiel pour la crédibilité du projet d’Enfance et Musique de tenir fermement une double exigence : celle de l’engagement dans l’expérimentation sociale et dans la pédagogie d’une relation créative avec le tout-petit, autant que dans celle d’un mouvement nouveau dans la création pour la petite enfance.

 

LA PLACE CENTRALE DE LA CRÉATION

 

C’est à travers la chanson et le disque, la production et la diffusion de spectacles vivants, que la création artistique a pris place dès le début de son histoire au cœur du projet de l’association Enfance et Musique.

Après les années d’émergence de l’éveil culturel et artistique des très jeunes enfants, je suis cependant habité par un sentiment très contradictoire. C’est une grande satisfaction, certes, de voir le chemin parcouru et en particulier la diversité des initiatives prises par un grand nombre de professionnels de l’enfance, de la culture et d’artistes, sur l’ensemble du territoire. C’est aussi un fort questionnement que de constater la fragilité des projets, celle des organisations qui les portent, les batailles incessantes qu’il faut mener pour que le très jeune public soit pris en considération, les obstacles que rencontrent ceux qui tentent de construire des politiques au long cours. Supplément d’âme, luxe que l’on ne peut s’offrir en période de vaches maigres… Crainte d’inscrire enfants et parents dans un processus précoce de consommation culturelle… Incompréhension ou méconnaissance entre deux mondes encore trop souvent étrangers l’un à l’autre, celui des artistes et celui des professionnels de l’enfance…

Cette situation me fait toujours craindre que l’art et la culture vivante ne soient jamais pleinement reconnus comme essentiels à l’humanisation et à la vie en société. Enfin c’est la conscience ou le pressentiment que, sans une réévaluation des stratégies, sans les alliances intellectuelles qu’elle doit susciter, sans les projets politiques qu’elle doit rejoindre et féconder, la place de l’éveil artistique dans la vie des familles restera cantonnée à une « activité offerte », « un strapontin qualitatif consenti », voire une soupape à la souffrance sociale.

 

L’ALTÉRITÉ POSITIVE

 

L’éveil culturel et artistique du tout-petit nous repose aujourd’hui la question primordiale et préalable du rapport à l’art et aux pratiques artistiques vivantes des adultes qui l’accompagnent dans sa vie. Est-il d’ailleurs réellement possible sans cette implication authentique ?

Agir aux côtés des professionnels pour que la dimension artistique retrouve sa fonction première d’activation du désir de vivre et d’être acteur d’une transmission créative dans la vie sociale a permis d’élargir le projet d’Enfance et Musique au-delà des structures d’accueil classiques du très jeune enfant. 

En effet, c’est dans la compagnie d’adultes, et en premier lieu de ses parents, que l’enfant reconnaît comme signifiant pour lui, ce qu’il perçoit comme porteur de sens pour eux. Ce qu’il sent valorisé par eux, comme porteur de sens dans ses propres comportements, ses actes et ses émotions, contribue à lui donner des clés de compréhension du monde dans lequel il vit. C’est en étant le « témoin » de l’authenticité des émotions et de l’engagement dans l’expression qui se partagent avec lui, à travers les pratiques artistiques, que l’enfant s’éveille à l’art dans une réception-réinterprétation de ce qu’il en perçoit. Il ne s’agit alors plus de mettre en œuvre des techniques pédagogiques destinées à faire faire de « belles choses » à un enfant « objet » de ce projet, mais de reconnaître que c’est au milieu d’adultes-sujets-acteurs de la mise en œuvre de leurs propres désirs culturels que l’enfant peut lui-même devenir sujet de son propre éveil. L’éveil artistique et culturel de l’enfant adviendra donc « de surcroît » si les adultes vivent une situation signifiante pour eux, vécue « pour de vrai ». La découverte de lieux et de langages qui ne sont pas ceux du quotidien fait partie de cette altérité positive qui apporte à chacun une dimension sensible dans son cheminement. 

 

LA SUITE DE L’HISTOIRE…

 

Des outils et des modes d’intervention se sont construits au fil du temps pour offrir un « confort », un accueil rassurant indispensable au tout-petit pour appréhender ses émotions et quelles deviennent « structurantes » dans l’immersion de l’inconnu, voire face à l’étrangeté de certaines œuvres. Tous ont contribué à renforcer un accompagnement qualitatif. 

Hier, dans notre monde occidental, les relations précoces des tout-petits étaient nourries par une tradition riche et diversifiée, transmise de génération en génération ; les pratiques culturelles socialisées de jeu et d’échange dont elle était porteuse constituaient une véritable éducation informelle de l’enfant.

L’éveil artistique et culturel est aujourd’hui sorti de l’enfance. La place de la culture partagée, de la rencontre, de la réappropriation des pratiques et des œuvres d’art par le plus grand nombre, adultes et enfants réunis, s’inscrit dans le cadre de nos débats de société.

S’investir dans des projets d’éveil culturel de l’enfant et de sa famille, c’est en effet, bien évidemment, associer les parents, mais c’est tout autant permettre la rencontre entre habitants d’un même quartier, favoriser le rassemblement des différentes générations et inviter à l’engagement citoyen des artistes, visiter des lieux culturels encore inconnus.

C’est encore permettre que les valeurs de créativité, d’ouverture, de partage, portées par l’expression et la création artistique fécondent en nous la capacité à dépasser inhibitions et conditionnement pour imaginer de nouvelles façons d’être au monde. L’aventure est risquée mais enthousiasmante. Notre responsabilité nous impose de nous y engager, nous en avons le devoir aujourd’hui face à l’effondrement du vivant et de la nature qui nous confronte à l’urgence d’agir.

Marc Caillard
Président-fondateur Enfance et Musique
Avec la collaboration d’Hélène Kœmpgen, Rédactrice en chef de Territoires d’éveil

Territoires d’éveil n°24

Publication : Juin 2022
Territoires d'éveil
Accueil Publication
[et_bloom_inline optin_id="optin_2"]

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Informations pratiques

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This