Accueil » Ressources » Publications » Territoires d’éveil » Territoires d’éveil n°22 » L’enfant en situation de handicap et la musique
Photos Guillaume Wydouw

L’enfant en situation de handicap et la musique

Une formation qui a pour ambition de redonner un sens aux actions musicales, dans un contexte professionnel de plus en plus tendu.

 

« Transmettre à l’équipe, revenir à des bases théoriques, remplir un bagage professionnel, acquérir des outils, retrouver une écoute, savoir comment réagir… ». Les attentes exprimées par les stagiaires sont diverses et complémentaires. Elles traduisent une quête de sens, un besoin de confrontation de leurs pratiques sans savoir si l’on fait « ce qu’il faut » au quotidien. Les professionnels qui entourent les enfants porteurs de handicap traduisent leurs interrogations et leurs motivations avec une grande sincérité mais parfois avec un certain désarroi. Qu’ils soient musiciens, éducateurs de jeunes enfants, psychomotriciens, kinésithérapeutes… leurs préoccupations se croisent : « Comment accompagner cet enfant qui ne peut immédiatement traduire ce qu’on lui offre ? ».

 

ACCEPTER L’IMPRÉVISIBLE

 

Isabelle Grenier, musicienne et formatrice à Enfance et Musique encadre un stage de cinq jours pour partager avec les participants leurs questionnements et leurs découvertes. Elle connait bien les structures qui accueillent des enfants lourdement handicapés et des familles souvent désemparées. Comment faire face aux difficultés des institutions et comment répondre aux attentes des professionnels ? Le secteur connait des évolutions inquiétantes : les Camsp deviennent de plus en plus des plates-formes d’évaluation, glissant vers le management, une approche gestionnaire de plus en plus déshumanisante, avec baisse des moyens, déperdition des compétences partagées, dérive généralisée vers le secteur libéral…

La formatrice recentre son propos sur l’écoute de l’autre, les regards croisés sur l’enfant dans le partage des compétences : « il est important d’échapper aux pressions institutionnelles et de redonner toute sa dimension à l’accompagnement psychique, pédagogique, éducatif et culturel. La formation n’a pas pour objet de transmettre des fiches, des recettes ou des modes d’emploi mais bien de retrouver ce que la musique déclenche d’inattendu et d’imprévisible. Je laisse une part importante à l’improvisation, à la créativité de chacun. La musicalité permet d’entrer en communication avec l’enfant, l’adresse spécifique permet de se poser, d’offrir une chanson… Le « très cadré » rassure mais ne laisse pas de place à l’enfant qui s’exprime… à sa façon. On ne peut pas attendre de résultat immédiat, il y aura une réponse, on ne sait jamais laquelle ».

 

RETROUVER LA QUALITÉ DU SILENCE

 

« Le concept d’échange créatif est rassurant » souligne une stagiaire à l’issue de la formation. L’objectif de cette session est de prendre soin des demandes de chacun avec bienveillance ; tous soulignent l’importance d’acquérir un nouveau répertoire. Le stage est vécu « comme une parenthèse dans un contexte professionnel stressant, sans se sentir jugé. Une pause dans le quotidien. Vivre des comptines avec plus d’engagement, je sais que les enfants vont le percevoir ». Dans un partage simple et spontané, plusieurs stagiaires soulignent la qualité du silence, qui rassure plus qu’il n’inquiète car il est vécu pleinement dans une relation avec l’enfant où le moindre geste peut devenir signifiant. 

« Une semaine de formation c’est beaucoup de travail » exprime un autre participant, « pour apprendre à quitter le formaté, travailler à se faire confiance, ne plus vouloir tout contrôler ». 

Isabelle Grenier ne met aucun enjeu de résultat immédiat. « Il est plus important d’habiter un silence, d’observer l’enfant dans sa globalité car c’est son expression qui nous intéresse. Chaque étape de notre recherche vise à ramener du plaisir dans le travail, à restaurer des moments émotionnels forts ». 

Isabelle Grenier redonne l’opportunité de se mettre en jeu. « La formation a relancé quelque chose, le désir d’être au travail… et de redonner du sens à notre présence quotidienne ».

HK

 

Les propos des stagiaires ont été recueillis par Isabelle Marquis, Centre de Formation d’Enfance et Musique.

CAMSP : Centre d’Action Médico-Sociale Précoce

SESSAD : Service d’Éducation Spécialisée et de Soins à Domicile

IEM : Institut d’Éducation Motrice 

L’enfant en situation de handicap et la musique
Stage de 5 jours
Prochaines sessions
Angers, du 9 au 13 mai 2022
Pantin, du 26 au 30 septembre 2022
Renseignements : 01 48 10 30 05

Territoires d’éveil n°22

Publication : Nov 2021
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Informations pratiques

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This