Juliette Pilhon, artiste

Rencontre avec une chanteuse et comédienne qui investit avec bonheur et inventivité l’univers de la voix. La dernière création de sa compagnie La Balbutie fait vibrer les sons.

 

Volubile et enjouée, Juliette Plihon communique une énergie immédiate. Elle a grandi dans une famille de mélomanes et s’est d’abord tournée vers le théâtre. « Au théâtre-école du Samovar à Bagnolet, lors d’un atelier chant du monde, ce fut pour moi un choc ! Je découvrais une démarche intime ancrée dans la corporalité qui m’a bouleversée.» Titulaire des maîtrises de lettres modernes et de FLE (Français Langues Étrangères), elle enseigne le français à un public issu d’autres cultures, se forme parallèlement au chant lyrique dans la classe de Sophie Hervé au conservatoire du 18e à Paris. Elle investit le répertoire vocal contemporain et complète ce parcours déjà riche par des stages de burlesque, de clown et d’improvisation vocale.

 

À LA CROISÉE DES DISCIPLINES

 

« J’avais envie d’une technique vocale solide pour en faire ensuite ma pâte personnelle. Je menais de front de nombreuses activités qui se sont avérées par la suite entrer en résonance. Enseigner le français c’était s’interroger sur la problématique de la langue. J’avais traversé une grande diversité de situations car tout m’intéressait! Le spectacle m’a permis d’investir cette pluridisciplinarité des passions. » En 2009, Juliette Plihon rejoint la compagnie du Porte-Voix et s’implique dans le spectacle pour les tout-petits en participant aux créations de Ronde, Bruissements et Métamor’fose. « J’ai alors découvert une dimension ludique dans laquelle je me sentais bien. Chaque spectacle portait un aspect pluridisciplinaire à la croisée du chant, du théâtre et du mouvement. J’étais sensible à cet extrême état de présence du très jeune enfant, l’écoute du tout-petit est toujours émouvante. » 

Juliette Plihon s’intéresse au croisement des répertoires vocaux. « Je n’avais pas envie de choisir une forme spécifique . L’improvisation, la voix contemporaine, l’interprétation ont guidé mes recherches. »

L’enseignante questionnant sans cesse la rencontre des langages a fait le choix de devenir artiste intermittente : elle crée en 2014 la compagnie La Balbutie et un premier spectacle Pleine Lune « spectacle musical et sensoriel dans le noir, à l’adresse de ceux qui savent écouter l’invisible ». Se questionnant sur la place du très jeune public au cœur des dispositifs scéniques et jouant de ses perceptions, Juliette Plihon souhaite « lui glisser des sons dans l’oreille, le laisser choisir et faire naître une intimité qui brise le quatrième mur… Impliquer le public averti ou néophyte entraîne une réception singulière du spectacle. L’interactivité est quelque chose qui se pense et s’écrit, le temps de la représentation met en vie l’intention ».

 

LA VOIX, MATÉRIAU DE CRÉATION

 

Pour créer Vox, le mot sur le bout de la langue, spectacle coproduit avec le Réseau Courte Échelle, affilié à 1.9.3. Soleil !, la compagnie a mené une résidence en crèche à Goussainville (Val d’Oise) et a été accueillie deux semaines en résidence chez ACTA. « L’interaction avec le tout-petit n’est pas immédiate » précise Juliette Plihon. « Nous avons glissé des micros dans la salle de motricité, nous avons observé et recueilli les réactions des enfants par rapport aux sons. » En résulte une scénographie prétexte à de multiples surprises où la chanteuse comédienne en dialogue constant avec un créateur sonore sur scène, explore le souffle, la vocalité, jongle avec la voix qui devient progressivement langage et chant.

Le spectacle est en tournée dans les crèches franciliennes mais a été également programmé à l’amphithéâtre de l’opéra Bastille. Pour les tout-petits et les enfants de maternelle, Vox démontre une adaptabilité aux publics et aux lieux d’accueil, avec une constante  : la voix comme matériau de création. La compagnie La Balbutie poursuit son travail d’intervention en crèches, dans les RAM d’Île-de-France et sa collaboration avec 1.9.3. Soleil ! La conduite « d’ateliers son » avec les personnels des crèches et des RAM complète la logique d’intervention. La compagnie propose aux enfants une exploration de la voix avec des jeux rythmiques et bucaux (en miroir, en imitation, en questions-réponses), des transmissions de chant. Nicolas Perrin, créateur sonore, anime des ateliers jalonnés de bains sonores et de jeux de spatialisation. Ces séances peuvent se décliner dans une forme parents-enfants. Juliette Plihon ne cesse de s’enthousiasmer pour l’exploration constante du langage que s’approprient volontiers les très jeunes spectateurs.

Hélène Kœmpgen

 

Spectacle

VOX, Le mot sur le bout de la langue, création 2018.
Théâtre musical et sonore pour chanteuse buccaliste et créateur sonore, à partir de 9 mois.

Compagnie La Balbutie
3, rue des Vauroux
77130 La Grande Paroisse
Alima Louange : 07 82 20 10 74
www.labalbutie.com

Territoires d’éveil n°14

Publication : Avr 2019
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This