Cafézoïde, Paris

Quai de Loire à Paris, on peut pousser la porte du café des enfants : un lieu de proximité solidaire qui accueille les jeunes et les familles dans un rapport de confiance et de liberté.

 

« On vient quand on veut…» nous explique Anne-Marie Rodenas, fondatrice avec Bernard Canillac du Cafézoïde en 2002. Son premier geste, nous proposer un thé ou un café et commencer à nous présenter le lieu, tout en accueillant des mères et des assistantes maternelles qui arrivent avec les petits, des poussettes un peu nombreuses à ranger dans le petit espace.

 

AIDER LES FAMILLES À S’ENTRAIDER

 

Au 92 bis Quai de Loire dans le 19e arrondissement (celui qui compte le plus d’enfants à Paris), le Cafézoïde est un lieu pour grandir avec ses pairs, venir en famille ou avec un adulte proche, participer à l’un des trois ateliers quotidiens, ou pas… Son action s’appuie sur les engagements de la convention internationale des droits de l’enfant. Dès notre arrivée Anne-Marie Rodenas nous remet la charte de la Fédération internationale des Cafés des enfants. C’est un espace de liberté, d’expérimentation, de brassage social, on s’y côtoie, tout simplement. « En France, on enferme tout dans des cages » souligne Anne-Marie Rodenas. « Je n’ai pas envie de voir des enfants bonzaï, le café c’est un lieu où l’on se sent bien, quel que soit son âge, parce que tout le monde est le bienvenu ! » 

On se sent bien en effet dans cet espace savamment agencé qui ressemble à un bric à brac bien organisé, avec des coins et des recoins, pour se poser, participer aux ateliers, s’agiter dans la fourmilière ou se réserver un espace à rêvasser… Du mercredi au dimanche, 250 jours par an, le Cafézoïde propose des ateliers d’éveil musical tous les matins, arts plastiques, art postal les après-midi, éveil corporel, mime, conte, yoga, salsa, danse orientale, orali’thé pour l’apprentissage du français… On peut participer aux « parlottes » (groupe de parole sur la parentalité). « Les questions ouvertes sur la condition parentale et l’éducatif sont animées par Fanny psychologue et Maristela éducatrice ».

Chaque jour on peut déjeuner végétarien pour un prix symbolique. Libre à ceux qui veulent également s’investir dans les cinquante journées d’événementiel en extérieur (la rue aux enfants, la fête de la parentalité… par exemple). En accès libre, des livres, la peinture, des ordinateurs, les jouets, des grands jeux, le juke-box ! Des espaces aménagés permettent d’investir des temps paisibles, partagés par grands et petits. Tous les samedis matins est organisé un « Troc tout des familles ». On y échange des services, des objets, des conseils, des infos : « C’est un projet pour aider les familles à s’entraider » précise Anne-Marie. 

 

ROMPRE L’ISOLEMENT

 

Jusqu’à l’âge de quatre ans l’enfant doit être accompagné d’un adulte, de quatre à huit ans il peut venir avec ses frères et sœurs, ensuite il peut venir tout seul. Le week-end, 50% des accompagnateurs sont des hommes. Les jeunes sont accueillis par des adultes bienveillants, salariés de l’association (10 au total pour 8 temps plein) ou des bénévoles car tous les savoir-faire sont les bienvenus.

Il règne dans cet endroit une sorte d’écoute flottante et permanente où la convivialité est une évidence. Jeudi matin, avec Margotte Fricoteaux1 nous montons au premier étage pour la séance d’éveil musical qui commence à 10h30 et va durer deux heures. Des mamans et des assistantes maternelles sont installées avec les petits, quelques adolescents et jeunes adultes se tiennent un peu plus loin mais chantent avec les autres (sans pour autant lâcher leurs portables) ; le répertoire semble bien connu de tous, les adultes n’hésitent pas à fredonner ou même à chanter seuls devant les autres. Lorsque les deux musiciens distribuent des instruments de toutes sortes, personne n’est gêné par la joyeuse cacophonie qui s’ensuit. De nouveaux adultes arrivent avec les enfants, d’autres partent, sans pour autant perturber le déroulement de la séance. 

Premier café culturel pour les enfants, le Cafézoïde a inspiré d’autres lieux en région. Le principe est de rester ouvert à toutes les initiatives qui puissent contribuer à rompre l’isolement, retisser du lien social et faire la preuve que tous les enfants ont leur place dans un espace public et ouvert. 

Il règne dans ce lieu une forme de simplicité qui nous a donné l’impression, ce matin-là, d’habiter le quartier…

•HK

1 -  Margotte Fricoteaux, musicienne, formatrice à Enfance et Musique

Cafézoïde
92 bis, Quai de Loire
75019 Paris
Tél. 01 42 38 26 37
www.cafezoide.asso.fr
Adhésion à l’année : 6 euros
Participation aux frais : plat du jour 5 euros
Ticket journée : 2,50 euros
Tous les derniers vendredis du mois à 18h, le Cafézoïde organise une réunion pour les porteurs de projet et ceux qui veulent s’inspirer du concept.

 

Territoires d’éveil n°3

Publication : Mar 2015
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This