Benoit Oger, musicien intervenant

Action sociale, musique et création sont les chemins empruntés par cet artiste emprunt d’humanité.

 

Tout a commencé pour lui par une formation musicale assez classique en école de musique conjuguée à ses premiers pas dans le secteur social. En 1996 s’ébauche une réflexion sur le jeune enfant qui conduira Benoit Oger à intégrer, deux ans plus tard, l’école d’éducateurs de jeunes enfants d’Angers. Sa compétence de clarinettiste classique croise alors le rock et le blues, il élargit sa pratique musicale avec la guitare pour l’utiliser dans ses activités d’animation. « À cette époque j’écoutais Nirvana, je faisais partie d’un groupe qui tournait dans les établissements spécialisés comme les IME, là où personne n’allait… Vint l’idée d’écrire des chansons pour les enfants. » Benoit Oger conjugue déjà musique et action sociale, pour apporter quelque chose de différent aux enfants en grande difficulté de vie.

 

OUVRIR LES PORTES D’UN MONDE CLOS

 

Diplômé en décembre 2000 avec un mémoire consacré à « La chanson, un support au langage auprès de l’enfant déficient intellectuel », Benoit Oger entame ses fonctions d’éducateur au Foyer départemental de l’enfance du Maine-et-Loire où il est titularisé dans le service petite enfance (0-4 ans), il y reste cinq années : « c’était une prise en charge au quotidien. Les enfants sont en internat et l’on finit par se demander ce qu’il reste d’énergie pour donner de l’humanité dans une pratique professionnelle, le risque étant de s’essouffler, de perdre de la disponibilité en gestion de situations très compliquées. » Avec le soutien d’une chef de service qui constate les effets positifs d’une pratique artistique avec les enfants, le musicien intervenant suit un premier stage à Enfance et Musique encadré par Alain Paulo1, La musique et le tout-petit. « Ce fut une rencontre déterminante qui a orienté mes choix artistiques  !» Toujours soutenu sa responsable, s’ensuit un premier projet d’atelier d’éveil régulier qui se transforme en une journée d’intervention hebdomadaire. « Les enfants en internat ont peu de contact avec l’extérieur. J’ai donc élargi le travail d’éveil musical à la littérature enfantine, aux sorties, aux spectacles… La protection de l’enfance reste parfois un monde fermé. » Benoit Oger questionne alors sa pratique professionnelle. L’envie d’élargir sa palette musicale et redéfinir son univers culturel le pousse à prendre un congé formation de longue durée, il s’engage dans la licence professionnelle du CFMI de Tours, une page se tourne.

« La rencontre avec les étudiants et Geneviève Schneider2 m’a conforté dans mes compétences éducatives et musicales. J’ai pu croiser d’autres regards portés sur les enfants et leurs familles, explorer ma mémoire musicale personnelle et familiale, élargir mon répertoire et m’enrichir d’autres cultures. J’ai commencé à anticiper la suite et à mettre en chantier ma propre structure. » En 2011, l’association L’air de Rien voit le jour. L’objectif est de proposer des actions dans tous les lieux de vie de l’enfant afin d’offrir aux tout-petits et aux familles une ouverture à toutes les cultures.

 

CONSTRUIRE DANS UN ESPACE POÉTIQUE

 

Aujourd’hui Benoit Oger s’investit dans une approche sensible dans les écoles maternelles (sur le temps scolaire), questionne la transmission parents/enfants au centre social de l’Archipel à Angers, intervient en médiathèques, choisit de promouvoir de petites jauges pour ses concerts « afin que l’émotion circule et que l’on reste dans la sensorialité de la musique ». Par choix, l’association fonctionne sans aucune subvention.

Benoit Oger témoigne d’un parcours qui lui permet de brasser plusieurs identités professionnelles avec la même conviction d’humanité dans ses actions. En dehors de ses activités d’éducateur et d’artiste intervenant, il poursuit son travail de création. « Depuis deux ans, j’ai monté avec François Joseph Daniélou un concert-récital pour les adultes, sur la thématique de l’immigration. Aux poèmes que j’ai écrits répondent des chants du monde. Je commence à diffuser mes poèmes et j’espère faire connaître mes écrits. » 

Benoit Oger travaille dans l’instant
présent, musical et poétique, « j’ai envie de construire de belles choses dans cet espace-là ».

HK

 

1 – Alain Paulo, musicien, formateur à Enfance et Musique. Cie Le Pli de la voix

2 – Geneviève Schneider, musicienne, responsable pédagogique à Enfance et Musique, formatrice au sein de la licence professionnelle coproduite parle CFMI-Université de Tours et Enfance et Musique, aujourd’hui Diplôme universitaire (DU)

L’AIR DE RIEN
Musique et Poésie
Benoit Oger, Musicien Coordinateur
1, impasse Robin du Faulx
49140 Villevêque
Tél. : 06 81 40 01 87
www.associationlairderien.jimdo.com

Territoires d’éveil n°7

Publication : Juin 2016
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This