Ateliers Musée Fabre

Premiers pas au Musée, Montpellier

Restructuré depuis 2007 après quatre ans de travaux, le musée Fabre de Montpellier ne cesse d’innover dans ses propositions en direction des très jeunes enfants. 

 

C’est un onglet, encore peu courant dans l’arborescence des pages d’accueil, qui tout d’abord intrigue : une rubrique « Petite enfance » jouxtant Nicolas de Staël, Jean Antoine Houdon et Gustave Courbet dès le premier écran du site du musée Fabre. Aux côtés de la rubrique « Familles », il semble que le ton soit donné, celui d’une ouverture large à tous les publics, dès le plus jeune âge.

« Nous avons réalisé une refonte complète de la médiation » indique Michel Hilaire, directeur du musée. « Même s’il reste beaucoup à faire, nous déclinons notre mission d’éducation et d’accessibilité envers le public le plus large. Le musée se doit de participer à l’éducation depuis la plus tendre enfance. L’éveil des enfants de 2 à 5 ans se conçoit avec des outils adaptés, un personnel spécialisé et formé pour répondre à une demande en accroissement constant. Cette politique, relayée par les élus et affirmée depuis longtemps, participe au dynamisme de la ville. Ces actions constituent un socle du musée, surtout lorsqu’il n’y a pas d’exposition temporaire, c’est une sorte de fond de roulement du musée qui travaille avec ses relais toute l’année et lutte activement contre l’érosion des publics. Nous assurons par là même notre mission de service public ».

 

LE MUSÉE, LIEU RESSOURCE

 

Le musée ose proposer pendant les vacances scolaires une visite en famille où l’on s’attarde pendant une heure à jouer et à découvrir… trois tableaux ! « La quantité peut paraître décourageante » constate
Michel Hilaire… La qualité de la proposition démontre le contraire. Parents et grands-parents, accompagnant des tout-petits se régalent aux aventures de
Mr Pop, charmant dinosaure qui s’attarde devant
Robert Delaunay, Simon Hantaï et Shirley Jaffe. Pas un seul instant on ne constate un phénomène de lassitude et les enfants parcourent avec plaisir les vastes espaces réaménagés du très beau musée. 

La réflexion a démarré il y a sept ans lors de l’ouverture des espaces rénovés au public. 

« On pourrait travailler avec des reproductions » remarque Céline Peyre, responsable du service des publics, mais ce qui nous intéresse est la confrontation (tant pour les adultes que pour les petits) aux œuvres originales. Le musée appartient à tout le monde, c’est un lieu de vie, l’œuvre d’art est, dans un premier temps, un prétexte pour créer du lien : oui, on est dans l’expérience d’un œil qui s’éduque et nous souhaitons faire du musée un lieu familier, pas un sanctuaire! La culture n’est pas une évidence, pour lire une œuvre, il faut du temps et du travail afin de permettre au visiteur d’être acteur de sa visite. Le musée peut devenir un lieu ressources où les parents créent du lien avec leur enfant, nous sommes alors dans un accompagnement de la parentalité ».

 

UNE DÉCOUVERTE SANS CONTRAINTE

 

Le musée a développé les partenariats sous forme de conventions avec les crèches de la ville. « Nous ne sommes pas un organisme de formation » précise Céline Peyre, « mais un lieu ressources dans lequel nous mettons un maximum d’outils à disposition ». Ainsi sont nées les rencontres/formations à destination des professionnels de l’enfance. Cinq journées (inscrites dans les temps de formation des structures) sont ouvertes aux éducatrices de jeunes enfants, aux assistantes maternelles, aux personnels des crèches. Certains découvrent le musée pour la première fois, d’autres étaient déjà venus en qualité d’accompagnateurs. L’objectif est de fournir des outils pour des visites en autonomie. « Au début, nous avions des visites avec un médiateur mais nous avons constaté que les interactions adultes/tout-petits n’étaient pas aussi fines avec des inconnus qu’avec les référents habituels des enfants » remarque Aude Joly, responsable des activités petite enfance. « Nous avons alors imaginé des dispositifs destinés à être utilisés en autonomie (après les journées de formation). Quatre mallettes, et bientôt cinq, sont à disposition des professionnels qui les utilisent, les adaptent et gèrent les activités en fonction de l’âge et des compétences des enfants. Certains créent leurs propres outils. Pour la sacoche Soulages nous avons collaboré avec un lycée technique qui en a réalisé les éléments dont un tapis tactile ». Les musiciennes de l’association Pic et Colegram1 ont également collaboré avec le musée, réalisant des interventions sonores au cœur des collections. 

Les œuvres sont sélectionnées avec soin, les parcours élaborés avec finesse. L’équipe a mis en œuvre des modalités d’accueil des tout-petits au musée, elle aide les professionnels de l’enfance à s’approprier les principes de visites et les contenus. Les journées de formation à destination du personnel des structures d’accueil petite enfance sont encadrées par des professionnels du musée. Un livret de pré-visite, un repérage des œuvres, des parcours détaillés dans un livret explicatif sont autant d’éléments2 de maîtrise fournis aux référents des tout-petits qui peuvent ensuite les adapter. Les sacoches contenant du matériel ludique offrent des possibilités d’exploitation personnelle sans contrainte, en respectant l’inventivité de chacun. Je découvre le musée, Grandir au musée, Arc-en-ciel et Qui a peur du noir ? (autour de Pierre Soulages) sont les thèmes 2015. 

Le musée Fabre recueille l’assentiment de Bernard Travier, 7e vice-président, très actif délégué à la Culture de Montpellier méditerranée métropole (et conseiller municipal de Montpellier). «  Les questions d’accès à la culture me préoccupent, nous avons bien besoin de projets qui tissent des liens. Je me rends dans toutes les communes et il y a des zones vides ». Au cœur de la cité montpelliéraine, pas de vide en matière de vision contemporaine d’un établissement patrimonial ! Le musée Fabre investit ses collections.

HK

1 – Pic et Colegram est associée au réseau national des lieux ressources en région, Enfance et Musique. La compagnie sera le Focus du N°5 de Territoires d’éveil.
2 – Parcours visites, livrets, repérages sont téléchargeables sur le site du musée Fabre.

Premiers pas au musée
Couleurs en salade

Pop1, le petit dinosaure, ne buvait que du lait, il était tout blanc. Un jour, Pop découvre des bananes qu’il mange goulûment et il devient alors tout jaune, puis des petits pois et il devient tout vert comme son amie Lili, la grenouille. Pop, le dinosaure, prend la couleur de tout ce qu’il mange !

C’est l’histoire de Pop qu’a choisi de raconter Ingrid Valette, médiatrice au musée, tout au long de la visite Couleurs en salade, suivie par un groupe composé d’enfants, de parents et de grands-parents. Durant une heure, l’attention soutenue des participants est constamment sollicitée, par l’histoire, les jeux et l’observation de trois œuvres judicieusement choisies dans la collection permanente. La lecture interactive de l’album ponctue les temps de la visite et constitue un élément connu des enfants, plus familiers des livres que des tableaux. 

Ce scénario astucieux va permettre aux visiteurs, petits et grands, de parcourir les salles et de profiter des temps interactifs proposés devant chaque œuvre. On n’hésite pas également à chanter d’une salle à l’autre pour agrémenter le déplacement. 

Nature morte portugaise de Robert Delaunay (1915) est prétexte à pique-niquer pour Mr Pop : on regarde et on nomme les fruits, on associe des ronds de couleur à de petits objets reproduisant les éléments du tableau, l’atelier de Mr Delaunay semble si réel qu’un enfant demande où il est…

Blanc de Simon Hantaï (1974) suscite une avalanche de réponses à la question posée : quelles couleurs voyons-nous ? La notion de polychromie est sous-jacente, les enfants déjà habitués à jongler avec les couleurs n’hésitent pas à improviser une salade de fruits chatoyants à la demande de Mr Pop, toujours maître de cérémonie. 

Enfin, devant The Juke Box de Shirley Jaffe (1976), les enfants évoluent dans les formes et décryptent ce vaste puzzle contemporain associé aux couleurs. 

Une distribution de gommettes pour colorer son Mr Pop personnel reproduit sur feuille A4, suscite attention, trocs et bonne humeur des adultes bienveillants. Un véritable atelier « peinture » pourrait être envisagé…

Une bonne heure a passé, fluide et joyeuse. Premiers pas au musée pour découvrir trois œuvres et se déplacer avec plaisir dans un lieu perçu sans contrainte et déjà devenu familier !

1 – Pop mange de toutes les couleurs (3/5 ans), Pop artiste (0/3 ans), Pierrick Bisinski, Alex Sanders, Éd. École des Loisirs, 2008.

Principes d’accueil des tout-petits au musée Fabre

• Visites en famille, 2-5 ans
Pendant les vacances d’hiver et de printemps, visite adaptée aux tout-petits, activités ludiques dans les collections permanentes.

• Journées-formations
À destination du personnel des structures d’accueil petite enfance.

• Parcours de visite adaptés
Agrémentés de sacoches contenant du matériel ludique.

• Livret de pré-visite
Pour aider les professionnels à préparer la visite dans les structures et auprès des enfants.
Documents à télécharger

• Repérage des œuvres actualisé
Pour ne pas se perdre en raison des modifications d’accrochage.
Document à télécharger

• Document d’accompagnement des parcours
Je découvre le musée, Grandir au musée, Arc-en-ciel, Qui a peur du noir ?
Documents à télécharger

• Tarifs
– En famille 5 €, gratuit pour les moins de 6 ans.
– Pour les structures de Montpellier Méditerranée Métropole, la visite avec les enfants est gratuite.
– Pour les structures hors Montpellier Méditerranée Métropole, Pass 30 €, valable un an donnant un accès illimité pour tous les groupes de la structure.

• La lettre de nouvelles
Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole aux structures d’accueil Petite Enfance.
Newsletter concernant toutes les activités petite enfance

• Les tables à langer, la bienvenue aux tout-petits
Depuis le mois de décembre 2014, des tables à langer sont à disposition du public dans les toilettes du musée. Une très bonne nouvelle pour les petits et les parents qui facilite l’accès de ce lieu à tous.
public.museefabre@montpellier3m.fr

Musée Fabre
39, boulevard Bonne-Nouvelle
34000 Montpellier
Tél. : 04 67 14 83 00
www.museefabre.fr
Le musée compte plus de 800 œuvres, 900 gravures, 3 500 dessins présentés dans un espace de 9 200 m², de nombreux chefs-d’œuvre : grands maîtres
flamands, hollandais, italiens, espagnols et français, de Delacroix à Géricault en passant par Courbet, Véronèse, Soulages…

Couverture Territoires d'éveil 4

Territoires d’éveil n°4

Publication : Juin 2015
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Informations pratiques

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This