Photo Guillaume Wydouw

La voix lyrique et le tout-petit

Des artistes lyriques imaginent des spectacles pour les tout-petits, des chanteurs vont à la rencontre d’une écoute nouvelle dans les lieux d’accueil. La multiplicité des propositions de qualité méritait que l’on s’y attarde.

Le monde lyrique serait-il à l’aube d’une ouverture et d’une démocratisation qui tardait à venir ? Des artistes et des compagnies franchissent le pas et proposent de nouvelles formes opératiques, revisitant les répertoires et livrant au public les moyens de se familiariser avec un genre, peu répandu dans les lieux d’accueil du tout-petit ou la création très jeune public. En revisitant le grand répertoire avec humour et tendresse, en incluant les formes vocales contemporaines, les artistes convoquent nos sensations les plus intimes, dans ce corps à corps avec l’instrument-voix qui ne laisse jamais indifférent, sans préjugé culturel, le tout-petit entre en dialogue avec lui. Surpris, l’adulte apprivoise ces voix particulières, fruit d’un long et minutieux travail. En résultent des rencontres et des découvertes jubilatoires qui pourront peut-être faire tomber encore quelques barrières.
•HK

En tant que musicienne, metteure en scène et pédagogue de l’éveil sonore et musical au sein d’éclats, association musicale contemporaine, j’explore la relation du tout-petit à la voix, au son, à la musique, à l’environnement sonore. Depuis plus de 30 ans les bébés m’enchantent par leur puissance de concentration, d’écoute, d’exploration, de créativité, d’inventivité, d’enthousiasme et d’écoute encore ! Le choix de réunir voix lyrique et petite enfance peut paraître audacieux tant ces deux mondes semblent éloignés : entre puissance du premier et intimité du deuxième. Voyons d’un peu plus près.

 

FAIRE CORPS AVEC SA VOIX

 

La voix est l’outil premier du bébé pour communiquer. On sait l’importance de la qualité des échanges vocaux entre le bébé et sa maman. Au-delà des mots, ils révèlent et expriment les affects, construisent le langage et participent au bon développement de l’enfant.

Ainsi le tout-petit, dans un état d’inspiration, explore sa voix. Au cœur du son, il joue de la matière, des variations, des plaisirs de la résonance sur le corps (cavités buccales, bouche, langue, lèvres, résonateurs, vibrations des os, des muscles). Comme l’artiste lyrique, le bébé cherche à maîtriser son outil d’émission vocale, à « faire corps » avec sa voix.

Les vocalisations des bébés déclenchent naturellement des échanges entre l’enfant et l’adulte, sortes de « partitions vocales spontanées » d’une grande richesse de timbres, de dynamiques, d’émotions… Comme l’artiste lyrique, le bébé « s’entraine » avec ses vocalises et autres exercices sonores. Ces jeux s’enrichissent dans l’adresse de l’adulte au bébé : c’est de la variété sonore, entendue, reprise et chargée d’affect dont se nourrira l’enfant pour construire son propre langage. Ce pré-langage développe toute la « musique » et la sensorialité de la langue maternelle : mélodie, intonation, rythme, timbre, couleur, intensité, intention, silences de la langue parlée. Tout ce qu’explore l’artiste lyrique.

L’art lyrique, porte le chant dans la puissance tout en gardant sa force émotionnelle. La voix s’exprime alors comme « un flux de l’âme » très belle expression empruntée à la philosophe Gisèle Brelet. Selon sa conception, la voix image les émotions, les enracine dans le corps.

L’artiste lyrique nous convie à vivre une aventure. Le texte, si texte il y a, sera porteur de sens, la voix porteuse d’émotions et de sensualité. L’auditeur peut alors éprouver des émotions à travers le corps de l’artiste, ses expressions, les vibrations de sa voix.

Henri Meschonic, théoricien du langage, essayiste, traducteur et poète dit : « La voix est un sens, le sens de l’affect de dire le vivre… La voix ne dit pas. Ce qu’on dit, on le dit, en parlant, par la voix. Mais ce n’est pas la voix qui dit, c’est vous qui dites, ou c’est moi. La voix, elle, fait. Elle fait le climat, l’humeur. Elle fait une prosodie, qui n’est pas celle du discours, mais celle du corps, et de la relation entre les corps1. » 

 

Avant que le sens des mots ne prenne le pouvoir sur la musique de la langue, le bébé se délecte du son pour le son et en joue avec l’adulte qui veut bien se prendre au jeu. Le bébé n’a aucune retenue, aucun filtre ou blocage culturel qui l’empêcherait d’apprécier plus une musique qu’une autre. Profitons de cette grande ouverture au monde pour partager avec lui les musiques les plus variées : d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui, d’un style ou d’un autre… Certaines musiques vocales contemporaines qui s’intéressent à la prosodie plus qu’au sens, entrent dans l’intimité du son en cherchant peut-être quelque chose d’archaïque, elles touchent particulièrement les tout-petits. 

Alors la présence de l’art lyrique dans les lieux de la petite enfance et dans les spectacles s’adressant aux tout-petits, devient une évidence. Grâce à la pratique et à la connaissance de leur art, les artistes lyriques offrent un éclairage singulier sur la voix : la voix expression, communication, la voix sensorialité, plaisir, sensualité, la voix identité, enveloppe sonore, la voix est tout cela à la fois !

En 2009, éclats se lance dans un premier spectacle lyrique, ma, qui explore l’enfance de la parole à travers la musique très organique d’un compositeur du XXe siècle, Giacinto Scelsi. Ce spectacle invite les enfants dès 6 mois et les adultes accompagnants à l’intérieur du son, tout en évoquant la métamorphose du papillon, symbole de l’enfant appelé à grandir. 

Après 5 années de tournées, partout en France et au-delà, éclats continue son exploration et créé en 2016 le spectacle Tours de Voix qui, cette fois, propose un tour du monde en voix d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui. En 2017, éclats souhaite aller plus loin dans cette recherche artistique, au-delà de ce que peut offrir le spectacle en terme d’action et de publics, avec différents objectifs : mieux comprendre comment la voix lyrique vient toucher les enfants, mettre à la portée de tous, enfants et adultes, ce monde lyrique souvent inconnu. Pour ouvrir le projet le plus largement possible, éclats fait appel à différents partenaires : le service petite enfance de la Mairie de Bordeaux, le RGPE (Réseau Girondin Petite Enfance), l’Iddac (Agence Culturelle du Département de la Gironde) et l’association Enfance et Musique. 

 

GRAINES DE VOIX

 

Naît alors Graines de Voix. Le parcours s’ouvre sur « les journées lyriques », présences artistiques singulières filmées, de trois chanteuses lyriques dans trois structures petite enfance de la ville de Bordeaux. Il est suivi d’une journée professionnelle « Voix, art et petite enfance », pour ouvrir le débat sur la question et décrypter ce que nous montrent les images du film réalisé par Geneviève Schneider d’Enfance et Musique, avec la présence de différents spécialistes et s’adressant à une centaine de participants, professionnels et acteurs culturels de la petite enfance du département et au-delà. Il se clôt avec deux stages de pratique vocale « Donnons de la voix » conduits par une chanteuse du projet et proposé aux participants du parcours (24 participants). La journée lyrique s’est organisée en amont dans chaque structure, en impliquant au maximum les professionnels dans cette aventure : en effet offrir aux enfants ces voix si particulières et ces répertoires si peu entendus, c’est aussi associer leurs accompagnants. Si la voix lyrique ne déconcerte pas les enfants, les adultes, pour la grande majorité, n’y sont ni habitués, ni préparés : les voix opératiques font partie d’un paysage culturel très élitiste. Il fallait prendre le temps de présenter, d’expliquer, de rassurer et d’organiser conjointement ces présences à venir. 

Ensuite chaque journée s’est déroulée en trois temps : une déambulation lyrique à travers la crèche pendant toute la matinée, un temps d’échange avec les professionnels au moment de la sieste des enfants, deux mini-concerts pour les familles en fin d’après-midi. 

Ces Graines de Voix 2017 ont suscité un tel enthousiasme de la part de tous que de nouvelles Journées Graines de Voix ont germé : trois dans la ville de Bordeaux au premier semestre 2018 avec trois chanteurs  et de nouvelles questions : Les voix d’hommes ont-elles un impact différent sur les enfants de celles de femmes ? La voix et le corps d’un homme viennent-ils toucher les enfants particulièrement ? La voix de l’homme vient-elle troubler les enfants, dans ce milieu très féminin ? Geneviève Schneider et Guillaume Wydouw ont pu réaliser un deuxième film, dans le cadre de la mission d’animation du réseau de l’association Enfance et Musique.

Onze journées sont organisées sur le territoire girondin dans l’année scolaire 2018/2019 avec six artistes lyriques hommes et femmes pour continuer à enchanter le monde de la petite enfance. En 2020, se dessine le projet d’un temps fort pour faire le point et continuer de partager, réfléchir, questionner. La forme que cela prendra reste à imaginer…

• Sophie Grelié

 

1 –  Penser la voix – p.25 – Éd. La Licorne.

Compagnie Une autre Carmen

Sandrine le Brun Bonhomme s’est rapidement détournée d’un parcours académique pour investir le chant lyrique dans des contextes plus conformes à son souci d’humanité et à ses envies de fantaisie. « J’ai cherché d’autres formes dans lesquelles la voix peut avoir sa place, en revendiquant la qualité vocale et en cherchant à toucher ceux qui ne se rendent pas à l’opéra ». Dans cette envie d’aller vers les publics, elle crée en 2012 un premier spectacle Rouge, invention pour opéra et pots de peinture. Des partenaires lui font confiance, les salles sont pleines. Quelques 700 représentations plus tard, elle prépare sa quatrième création Dispositif Forêt, empreinte de mélodie française. La compagnie Une autre Carmen pose sa voix dans les lieux d’accueil de la petite enfance : « je débarque avec ma voix et mes objets, je démarre dans l’acte artistique, j’observe, je sens le moment ; on ne sait jamais dans quelle émotion la voix nous plonge, passée une certaine sidération qui doit s’écouler, que l’on doit accompagner, les temps de présence sont propices au jeu, à l’imaginaire, à l’interaction ». Des formations pour les professionnels de l’enfance, des interventions régulières en crèche, des ateliers en IME… sont autant de liens avec les publics, constamment entretenus pour vivre au mieux l’expérience. Bientôt des « Brigades lyriques », petites formes à 2, 3 ou 4 chanteurs devraient investir des lieux de vie, expression jubilatoire d’un talent sans cesse renouvelé.  

Désordre et dérangement

Un opéra de placard !
Dès 2 ans, 35 min – Création 2018
Création originale, Chant lyrique / jeu : Sandrine Le Brun Bonhomme
Composition musicale : Jean-Pierre Caporossi, Mise en scène : Jean-Luc Bosc

Cet opéra électro-clownesque est un incroyable terrain de jeu pour « une cantatrice un brin fêlée et son pianiste bidouilleur de sons ». Dédé s’amuse, range et dérange, trie et déclasse, s’embrouille avec les entonnoirs et répond à Boris qui le rappelle à l’ordre. Dédé chante Mozart et bouleverse, poésie et rêves au milieu des entonnoirs qui sonnent. Cette fantaisie lyrique est un bijou de drôlerie et de finesse. 

Compagnie Une autre Carmen
Cie d’opéra théâtre
618, Chemin des Guérons
74150 Rumilly
Tél. : 06 76 32 44 22
www.uneautrecarmen.com

et aussi…

Le Divan Lyrique

L’association créée en 2007 à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis a pour vocation de « partager le chant lyrique avec ceux qui ne feraient pas la démarche d’aller à l’opéra ». Une vingtaine d’artistes chanteurs et instrumentistes déclinent le plaisir de chanter dans tous les lieux de vie, aux Puces des antiquaires comme dans les lieux d’accueil de la petite enfance. De « dégustations lyriques » en récitals, l’équipe intervient à la carte, proposant des interventions, des stages et autres surprises propices à séduire un public non initié. Depuis 2012, l’association intervient en crèches et auprès des RAM, à la demande de la mairie de Saint-Denis. « Des assistantes maternelles venues d’abord avec les enfants, ont souhaité profiter d’un concert rien que pour elles. Ces rencontres lyriques déployées avec les RAM Pleyel et Mermoz sont rendues possibles grâce à l’engagement des personnels ». Simine David (soprano) espère développer ces temps de découverte, « avec des médiathèques et d’autres lieux d’accueil ».

Le Divan Lyrique
4, rue Jean-Baptiste Clément
93400 Saint-Ouen
Tél. : 06 17 98 50 80
www.divanlyrique.fr

Petit opéra de bouche

Solo de poésie sonore jeune et très jeune public

Création 2015, durée 25 min, de 2 à 7 ans

Cie Voix Libres
10, boulevard Savari
86000 Poitiers
Tél. : 06 16 07 12 14
Diffusion : Anne Reynaud, 06 83 18 34 73
www.voix-libres.com

Tout Neuf !

Un poème lyrique et ludique à partir de 2 ans et à partager en famille

De Violaine Fournier et Cyrille Louge
La compagnie lyrique Minute Papillon nourrit ses créations du « grand » répertoire et de la création contemporaine, associe jeunes talents et artistes confirmés. Au cœur du plateau un bien curieux fruit enchanté porteur de surprises sonores ; virevoltent trois chanteurs musiciens qui vont le sentir et le goûter. Tout neuf, une dégustation collective où l’on croque aussi bien Mozart que Bellini, Haendel ou Bizet dans une mise en espace esthétique et soignée.

Cie Minute Papillon
16 Bis, rue d’Erevan
92130 Issy-les-Moulineaux
Tél. : 01 83 62 95 00
Diffusion : Jean-Yves Ostro / 06 79 15 13 52
http://cie-minutepapillon.com

éclats
18, rue Vergniaud
33000 Bordeaux
Tél. : 05 56 52 52 64
Stéphane Guignard, direction
Sophie Grelié, artiste associée
www.eclats.net

Territoires d’éveil n°13

Publication : Nov 2018
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This