La revue des initiatives n°5

Numéro : 5

De Toulouse à Val de Reuil en passant par Angoulême et Soyaux, la Revue des initiatives traverse une fois encore ces contrées dont le cœur bat au rythme d’un éveil culturel et artistique inscrit dans la vie quotidienne. À chaque étape, son paysage original, ses rencontres inédites et ses témoignages sans fard où l’imagination et la conviction, l’engagement et la ténacité sont au rendez-vous des acteurs de ces territoires où s’expérimentent de nouvelles valeurs. Comme vous allez le découvrir, les récits rapportés de ce 5ème périple nous encouragent et nous font rêver sur un «futur possible» où l’art et la culture retrouveraient progressivement une place essentielle dans la vie des hommes …

Pourtant, certains signes entrevus, certaines allusions ou interrogations évoquées devant nous font écho à nos propres inquiétudes. Nous tenterons de les mettre en perspective avec vous. Le temps a passé en effet depuis nos premiers reportages et le contexte s’est durci. L’avenir incertain nous met, d’autant plus, devant nos responsabilités d’adultes citoyens, parents ou professionnels. Prendre ses responsabilités… Faire des choix… S’engager dans l’action, c’est ce dont témoignent les situations rapportées dans les pages qui suivent.

À Toulouse, c’est l’aventure originale de l’association Mille et Une Couleurs et de sa fondatrice Laurence Imbert, qui fait le pari de proposer aux bébés des rencontres artistiques avec la conviction qu’ils peuvent en être pleinement acteurs, à condition de se sentir en sécurité dans les bras de leurs parents ou d’une personne qui leur est proche. Les partenaires institutionnels, à la DDASS et à la CAF, ne s’y sont pas trompés puisqu’ils ne craignent pas de faire de leur institution, la locomotive du soutien à des actions qui, comme celles de Mille et Une Couleurs, viennent «renouveler le champ des pratiques à l’intention des familles…».

En Charente, avec Ludamuse c’est un collectif d’artistes qui inscrit son action dans une dynamique de partenariat initié, il y a plus de vingt ans, avec la ville d’Angoulême, collectivité pionnière en matière d’accueil de la petite enfance et d’éveil artistique. Depuis, son action a irrigué tout le département et en particulier la ville de Soyaux. Les artistes sont appelés dans des lieux de vie des enfants de plus en plus ouverts : dans les quartiers, à l’école, sur les terrains des gens du voyage mais aussi à l’hôpital ou dans des établissements accueillant des enfants handicapés. Ils viennent partager et soutenir le désir d’agir des professionnels et des parents comme celui des enfants.

À Val de Reuil, ville nouvelle des années soixante-dix, avec ses 14000 habitants dont 40% a moins de 20 ans, c’est la municipalité qui fait le choix d’un éveil musical pour tous, avec le projet, «Musique et Danse à l’école», étendu à la petite enfance grâce à un partenariat avec la CAF. Les responsables de l’école de musique soulignent l’apport de la musique pour les enfants : «… Avec la musique, les enfants sont dans l’action, la création, l’échange, le plaisir, la réussite… la musique partagée permet d’avoir des choses à échanger, des références communes. Elle permet de faire société en invitant chaque communauté culturelle à dépasser le champ strict de sa propre culture pour vivre ensemble».

4 - Laurence Imbert Germain : une artiste peintre qui accueille les très jeunes enfants

L’histoire du projet inédit de l’association Mille et Une Couleurs.

6 - Une journée toute en nuances à bord du bus de « Mille et Une Couleurs »

Reportage sur deux rencontres des artistes de Mille et Une Couleurs avec des bébés et leurs mamans.

8 - La palette de « Mille et Une Couleurs »

Une diversité de propositions.

9 - « Là-bas, c’est un endroit magique, même quand on est au pied des immeubles »

Le point de vue des référents qui soutiennent l’association à la DDASS et à la CAF.

11 - Ludamuse, un collectif d’artistes à la rencontre des tout-petits

Des premières animations musicales en crèche dans les années 90 à la diversité des propositions de l’association d’aujourd’hui.

14 - Une artiste au CAMSP … ou « le prendre soin artistique »

La rencontre d’une musicienne avec un groupe d’enfants d’un centre d’action médico-sociale précoce.

15 - « Le bruitcoleur » de Ludamuse

Coup de projecteur sur un musicien bricoleur de l’équipe.

16 - Jardin d’éden

Un spectacle qui change au gré des saisons.

17 - Voix de femmes, un projet qui sort des mamans de l’ombre !

De l’éveil des tout-petits au réveil du plaisir de chanter de leurs mamans.

18 - À la rencontre des gens du voyage

Des propositions artistiques pour les enfants et leurs parents sur un terrain d’accueil.

20 - Des collectivités locales au diapason

Ce qui motive le soutien apporté à Ludamuse par les élus municipaux et départementaux.

22 - À Val de Reuil, une école de musique hors les murs !

...dans les écoles et les lieux d’accueil de la petite enfance.

24 - La farandole des sons :

un projet musical commun à la crèche et aux petites sections de maternelle

26 - Quand c’est une musicienne qui vient, c’est différent

La complémentarité entre les professionnelles qui accueillent les enfants au quotidien et la venue d’une artiste.

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits
Voir le site

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Mentions Légales

Partenaires publics