Tours – Le son en direct

Rencontre Avec Jean-Yves Ossonce,
directeur du Grand Théâtre de Tours

Parler de l’éveil du tout-petit dans une maison d’opéra peut sembler prématuré. Et pourtant Jean-Yves Ossonce, directeur du Grand Théâtre de Tours depuis 1999, aborde la question avec autant d’intérêt que n’importe quel sujet concernant sa structure. Il faut dire que, depuis sa nomination, il consacre beaucoup de temps à la vie musicale régionale. La découverte du lieu par les familles en fait partie.

Territoires d’éveil : Peut-on envisager une rencontre du très jeune enfant et de la vie musicale dans un lieu comme le vôtre ?

Jean-Yves Ossonce : Je pense qu’il faut partir d’une réflexion globale. Les gens ne savent pas ce qui se passe dans une maison d’opéra. Montrer un lieu c’est bien mais ce n’est pas la vraie substance artistique. Le meilleur médiateur de la musique, c’est le parent. Je crois qu’il faut se débarrasser du discours sur le public de demain et commencer tout de suite ! En ouvrant tous les accès possibles. Les enfants sont abreuvés d’images en conserve qui ne leur permettent pas de développer leur imaginaire. Alors la rencontre avec des musiciens et des chanteurs leur permet de vivre le son en direct. C’est cela notre vraie fonction. 

TE : Est-ce pour cette raison que vous multipliez les événements comme les portes ouvertes, les ateliers, Viva l’orchestra, Viva l’opéra… ?

J.-Y. O. : C’est une stratégie pour « accrocher » le public et permettre que des habitudes culturelles se mettent en place sans attendre trois générations… Nous sommes là pour installer des compétences, pour que les parents retrouvent l’écoute. Nous travaillons aussi pour celui qui écoute pour la première fois. 

TE : Vous élaborez un programme adapté aux familles et au jeune public.

J.-Y. O. : Le service éducatif travaille minutieusement en fonction des publics. Nous limitons les jauges et nous travaillons les formats. A l’issue d’un atelier avec des parents et des assistantes maternelles lorsque j’entends «  je ne pensais pas qu’un enfant pouvait écouter de la musique classique », j’ai bien conscience que nous avons un rôle de formation et d’accompagnement des adultes qui eux-mêmes prendront le relais auprès des plus jeunes. 

TE : Pourquoi programmer des spectacles comiques au Grand Théâtre ?

J.-Y. O. : On peut rire dans une maison d’opéra ! Et c’est pour beaucoup de spectateurs l’occasion de découvrir un théâtre à l’italienne. Regarder une salle comme la nôtre, c’est aussi un premier pas pour y revenir et pouvoir formuler « merci, je ne savais pas que c’était pour moi… ». Nous avons besoin d’harmonie à notre époque !

• Propos recueillis par Hélène Koempgen

 

Pour les tout-petits

Depuis mars 2009, avec le Service Petite Enfance de la Ville, les Chœurs de l’Opéra et l’Orchestre Symphonique Région Centre-Tours (OSRC-T) invitent le très jeune public, parents et professionnels à deux initiations : des concerts adaptés des Chœurs dans les différents quartiers de la ville ; une invitation à une répétition commentée de l’OSRC-T au Grand Théâtre permet de réunir enfants et assistantes maternelles. 

Pour la saison 2014-2015, 75 enfants, bébés, assistantes maternelles, parents et éducatrices sont invités le 14 Novembre à une répétition commentée par Jean-Yves Ossonce. 

Grand Théâtre de Tours
www.operadetours.fr
Service jeune public
Justine Auroy, médiatrice
Julie Boudsocq, musicienne intervenante

Petites histoires en musique

«  Moi, je raconte des histoires… Moi, je joue de la musique…  ». C’est le temps des petites histoires en musique à la crèche multi-accueil Tanneurs de Tours. La journée commence en confidence pour les tout-petits bien installés dans la salle d’activité et pour quelques personnes du troisième âge de la Maison de retraite des Varennes de Loire invitées à partager la petite musique des mots. Maryse Branjonneau a disposé autour d’elle quelques livres qu’elle raconte, Audrey Marion illustre le propos au violoncelle, à la guitare et avec quelques petits instruments qui créent un climat propice à l’imaginaire, une sorte de décor musical et sonore des histoires racontées.

Après un moment d’inquiétude d’un tout-petit au premier son du violoncelle, une écoute s’installe : les enfants sont suspendus aux récits, les quelques dames âgées sourient. Les histoires s’égrènent dans un espace serein et un temps devenu suspendu. Premières tempêtes, Les aventures d’une bulle rouge, Un câlin, Les mains de papa… autant de récits et d’illustrations dont chaque détail n’échappe à personne, le son des instruments épouse les intonations de la conteuse, chacun regarde les illustrations des albums et le temps passe, fluide et calme. 

À la fin de la séance, les rires et les échanges viennent conforter la sensation éprouvée, celle de la douceur du moment, du rêve et du plaisir partagé autour des mots et des sons. 

La gestion du lieu n’est pas pour rien dans la sensation éprouvée : l’encadrement attentif, géré par Nathalie Gendron (EJE responsable du Multi accueil des Tanneurs), l’atmosphère paisible offerte à tous, favorisent cette disponibilité de l’instant. D’autres rendez-vous sont prévus car la crèche invite les familles, pilote des rendez-vous à la bibliothèque et participe au printemps des poètes. 

HK

 

Crèche municipale multi-accueil Tanneurs
14 places en accueil régulier
1, place en accueil occasionnel
Du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h30
Place Jean Duval
37000 Tours
Tél. 02 47 37 25 15
secretariat-petiteenfance@ville-tours.fr

1 – Maryse Branjonneau : coordinatrice de l’éveil culturel, service Petite enfance, Ville de Tours.
2 – Audrey Marion : musicienne intervenante.

Territoires d’éveil n°2

Publication : Nov 2014
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This