Enfance Toute Culture

À Toulouse, une association qui conjugue les actions de prévention précoce et d’éveil culturel pour accompagner le lien parents-enfants. 

 

«Dans notre posture d’accompagnement à la fonction parentale et au développement du tout-petit, il ne s’agit pas de répondre à des questions mais plutôt de soutenir un questionnement ». Avec conviction et modestie, Ghyslaine Belmonte résume la philosophie d’action de l’association Enfance Toute Culture, basée à Toulouse. « L’accueil est pour nous une mission essentielle; à nous de tisser des liens dans une broderie de la relation. »

Depuis 1990, date de la création de l’association Enfance Toute Culture (ETC) qui est une émanation du CIPE1, trois grands secteurs du champ social et culturel ont été investis : les salles d’attente de PMI (Protection maternelle et infantile), les LAEP (Lieux d’accueil enfants/parents) et l’action culturelle. L’équipe compte aujourd’hui treize personnes, toutes à temps partiel : éducatrices de jeunes enfants, psychocliniciennes et artistes. Sans cesse en lien avec les professionnels des lieux d’intervention, Enfance Toute Culture met l’écoute au centre de ses actions. « Par notre manière d’être là, dans notre rôle d’accueillants, nous soutenons la fonction de transmission des parents. L’espace du collectif, les échanges, les rencontres dans une authenticité étayée par une éthique forte dans nos pratiques dessinent sous nos yeux les nouveaux contours de cette communauté humaine à laquelle nous appartenons tous ».

 

LA PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE

 

Historiquement les salles d’attente de PMI ont constitué le premier terrain d’intervention d’Enfance Toute Culture. « Il nous fallait créer des actions qui favorisent la fonction d’accueil dans les salles d’attente » précise Ghyslaine Belmonte. « Avec l’arrivée massive de populations immigrées, les équipes de PMI se retrouvaient relativement démunies face à des mères dont les représentations du tout-petit étaient très éloignées des nôtres. 

Intervenir en PMI, c’est contribuer à la prévention précoce mais aussi faire levier par rapport aux questions de langage et de transmission. Il s’agit ™
 de valoriser la culture familiale, en gardant une posture de tiers ». Le projet Soirs du Monde, dans lequel se sont engagées 27 familles, illustre le souci de retrouver des temps privilégiés où l’on s’autorise à chanter dans la langue maternelle, où l’on prend le temps de renouer des liens parfois dégradés dans un contexte social difficile.

Depuis 26 ans, Enfance Toute Culture a accumulé une expérience de terrain qui lui permet aujourd’hui d’intervenir dans 9 consultations de PMI, avec un temps d’éveil musical une fois par mois. En partenariat avec les bibliothèques de quartier, l’association tente d’installer des relations de confiance durables. Pour Ghyslaine Belmonte « l’interculturalité réinterroge chacun et souligne surtout ce qui peut être universel. Ce que nous offrons aux familles c’est surtout et avant tout du temps et de la disponibilité. Nous pouvons poser des balises et favoriser ainsi un accordage qui va se construire et établir une confiance mutuelle avec les parents. À chaque mère de trouver sa façon d’être pour que son enfant se sente enveloppé ». Malgré les difficultés de contexte, le recrutement désormais problématique de médecins de PMI par exemple, Enfance Toute Culture poursuit ses actions, avec un regard extérieur, attentif et bienveillant.

 

LES LIEUX D’ACCUEIL PARENTS-ENFANTS

 

« Bien des parents subissent un isolement dans leur fonction parentale parce qu’il y a d’abord un isolement social ». Ghyslaine Belmonte évoque nombre de situations qui ne sont pas uniquement celles des familles immigrées. «  Les familles d’Airbus Industrie, par exemple, viennent du monde entier. Nous soutenons une fonction d’étayage auprès de mères  ™t
™t pour qui être seules avec le bébé ne va pas de soi. Elles recherchent des lieux collectifs et nous font confiance dans notre connaissance du tout-petit. Face à cet isolement dans la fonction parentale, les lieux collectifs sont fondamentaux pour partager ce qui nous est commun. Nous n’intervenons pas dans l’urgence. Nous nous positionnons aux côtés des familles et non en surplomb. Il est fréquent d’entendre lors d’un atelier d’éveil musical ou de contes des mères nous dire : « c’est pour nous aussi ! » Une mère qui éprouve ce plaisir peut le partager avec son bébé. Lieu d’éveil au monde, le LAEP est également un lieu d’ancrage qui peut contribuer au sentiment de sécurité interne. Le déficit des premières enveloppes sensorielles peut générer chez l’enfant un sentiment d’insécurité. Au sein des LAEP, l’offre qui est faite à l’enfant et au parent, c’est celle de notre disponibilité. Nous sommes prêts à accueillir l’autre, à recueillir sa parole, à entendre ses préoccupations, ses doutes, ses émois, ses joies, ses affects, ses angoisses, parfois ses troubles psychiques… La fonction de contenance sociale est à l’œuvre au quotidien du LAEP à travers l’écoute, le regard, la parole, la posture corporelle… ». Les accueils (en binôme) sont assurés par trois éducatrices de jeunes enfants et deux psychocliniciennes. Deux fois par mois, des ateliers d’éveil musical viennent enrichir les pratiques d’accueil.

 

L’ACTION CULTURELLE

 

Enfance Toute Culture intervient dans 33 structures toulousaines (PMI, RAM, LAEP, centres sociaux, multi-accueils, écoles maternelles). Les actions s’adressent tout autant aux personnels qu’aux familles et aux tout-petits. Selon les structures, la régularité d’intervention en musique, danse, conte, arts plastiques… est hebdomadaire, bimensuelle ou mensuelle. « Ce n’est pas de l’apprentissage » souligne Ghyslaine Belmonte, « tous peuvent remplir leurs petits paniers d’expériences. Nous sommes attachés à la qualité d’observation des 6 intervenants, à leur capacité d’empathie et de prise en compte du singulier ».

Des spectacles, à dominante musicale, sont proposés lors des temps forts de l’année. Une exposition interactive, L’infiniment petit… ou l’infiniment GRAND, peut être installée pour plusieurs semaines au sein des structures d’accueil du tout-petit. Composée de peintures, de sculptures, d’installations lumineuses et sonores, elle suscite l’imaginaire et appelle à raconter des histoires. Les éléments qui la composent peuvent se détacher de l’ensemble et s’intégrer dans les salles de vie des lieux d’accueil. Son installation est accompagnée d’interventions artistiques. 

 

FORMATION ET PARTENARIAT

 

Enfance Toute Culture collabore avec le Musée d’Art contemporain de Toulouse. L’association s’implique également dans des actions de formation. Ghyslaine Belmonte intervient en formation initiale à l’Institut Saint Simon où elle anime un groupe d’analyse des pratiques, des ateliers d’écriture… Des intervenantes culturelles de l’association animent des ateliers dans les modules « créativité ». La question des moyens est aujourd’hui compliquée, Enfance Toute Culture reste cependant très attachée à préserver la formation continue, les rencontres professionnelles qui viennent nourrir les membres de l’équipe. « La formation sous-entend de rester dans le rapport au sens et permet de cerner ce que l’on engage de soi. C’est un postulat de travail ».

Enfance Toute Culture soutient ses intervenants dans sa propre dynamique de créativité, sa capacité à chercher, questionner, inventer « tout ce qui peut soutenir un regard ouvert de l’équipe sur le monde, sur le présent et l’évolution des réalités sociales et qui vient soutenir la pratique, les postures, la parole et aider à être le plus pertinent possible ».

HK

1 – CIPE : Centre d’informations pour la petite enfance

Premiers pas au Musée

Enfance Toute Culture et le Musée des Abattoirs de Toulouse se sont associés pour des visites en direction des très jeunes enfants accueillis en structure petite enfance (crèche, halte-garderie, multi-accueil, RAM, LAEP, petites sections de maternelles). L’objectif est d’offrir à l’enfant une expérimentation qui fera résonance devant l’œuvre observée. Un atelier est organisé dans la structure en amont de la visite. « Autant de regards, autant d’imaginaires à croiser ».
www.lesabattoirs.org

Dans le quartier du Mirail, un petit financement de la ville et de l’état (politique de la ville) permet la réalisation de 80 ateliers annuels d’éveil musical en salles d’attente de PMI (4 consultations et la programmation de 2 spectacles chaque année à l’occasion de la fête de la Musique et en fin d’année).

 

Spectacles

Au jardin de ma grand-mère
Pour les 0-5 ans : Promenade poétique en chansons, comptines et jeux sonores dans l’univers du jardin.

Remue-manège
Spectacle de danse pour les 0-6 ans, la ronde des quatre saisons.

Triolélé
Embarquement immédiat pour les 0-5 ans pour un voyage exotique et musical.

De la neige pour Lua
Théâtre, marionnettes et vidéo. Les tout-petits (0-3 ans) ou les plus grands font la connaissance de Lua, ce personnage énigmatique qui peint en direct…

L’oiseau de l’hiver
Spectacle de contes pour les 0-4 ans pour voir danser un drôle d’oiseau !
Un bal parents-enfants

ASSOCIATION ENFANCE TOUTE CULTURE
2 bis, avenue Jules-Julien – Bât. A
31400 TOULOUSE Tél. / Fax : 05 61 25 73 22
http://enfancetouteculture.com

Territoires d’éveil n°7

Publication : Juin 2016
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This