Bernard Le Noac’h, Très Tôt Théâtre

Avec Bernard Le Noac’h, pas de temps mort. L’après Belle Saison s’ouvre sur la constitution d’une nouvelle association réunissant Scènes d’enfance et d’ailleurs et Assitej France dont il est, pendant la phase de transition, l’un des trois présidents1. « Nous avons pour devoir de mettre en réalité les 23 mesures2 associées à l’après Belle Saison, en prenant conscience qu’il faut changer notre façon de travailler. Le contexte est compliqué, à nous de tenter d’en atténuer les effets et de préserver la relation humaine avec nos publics. La notion d’accueil est plus que jamais d’actualité. » 

 

PARTAGER DES PROJETS FÉDÉRATEURS

 

Pas de repli sur soi, c’est un principe que Bernard Le Noac’h décline depuis toujours. Il évoque « la cohabitation naturelle » des publics dans les activités de la maison de quartier de Quimper qui lui a donné « le goût du collectif ». Nous sommes en 1976 et les choses s’enchainent déjà très vite. Après l’animation du club ados, Bernard Le Noac’h, entre au conseil d’administration de la maison de quartier, complète ses acquis de terrain avec une formation en comptabilité, économie et gestion. Ensuite… c’est la rencontre décisive avec Jean Claude Pareja3 qui guide « ses premiers pas dans la vie professionnelle ». À la création de radio Braden, projet développé par la Maison pour tous et animé par la fédération Léo Lagrange, Bernard Le Noac’h se lance dans l’aventure aux côtés d’une centaine de bénévoles ; il prend conscience de la force du média. « L’explosion des radios libres, dans les années 80, a changé les lignes de force et dans cette nouvelle liberté d’expression. Nous avons expérimenté une aventure collective, autour d’un projet pédagogique. Il y avait la radio officielle décentralisée, les radios commerciales et nous ! Nous sommes allés au bout de cette expérience, nous avons beaucoup appris, nous avons acquis des compétences en communication. C’était un travail de qualité en direction des adolescents. » 

 

FAVORISER LA RENCONTRE ET LA COHABITATION DES PUBLICS

 

En 1987, un nouvel univers s’ouvre, celui de la collectivité territoriale. Après un projet non abouti avec Vincent Bolloré, Bernard Le Noac’h quitte la Bretagne pour la Normandie et entre au comité des fêtes de la mairie d’Elbeuf : « Je n’avais pas encore compris les codes et j’ai dû parfaire ma connaissance par l’expérience ». Son côté frondeur peut froisser, son insolence de conviction peut vexer, mais le maire est breton… lui aussi ! « Dans cette commune de 17 000 habitants, j’ai monté des projets qui ont fait le plein, inauguré des formes comme les États de généraux du spectacle vivant en 90. Elbeuf en fête, c’était décaler la notion de culture, cultiver l’éclectisme et la découverte. Mon côté ‘’touche à tout’’ m’a permis de devenir directeur de l’action culturelle puis directeur du cabinet du maire. J’ai soigné l’horizontalité des projets plutôt que la verticalité des services car pour moi la politique de la ville c’est favoriser la rencontre avec les gens. » Puis c’est l’ouverture à l’intercommunalité, avec la volonté de mise en réseau des acteurs du territoire. 

Mais l’appel de l’ouest est le plus fort. Après un refus d’entrer en politique et un nouveau parcours de formation, Bernard Le Noac’h revient à Quimper et crée Très Tôt Théâtre en 2000 avec Jean Claude Pareja. Le principe est posé : 15 partenaires sur le territoire (47 aujourd’hui) pour une programmation dans la dynamique de ce projet partagé et l’envie d’apporter des réponses concrètes à ce qui fait frein dans l’accès à la culture. « Le social ne justifie pas la médiocrité et si nous avons investi des secteurs comme la petite enfance, l’hôpital, l’aide à la création, l’échange avec les familles, le festival Théâtre À Tout Âge et ses journées professionnelles… c’est toujours dans l’objectif d’imaginer des propositions de qualité pour la population. Une programmation n’est que le résultat d’un projet. » 

Toutes les propositions imaginées par Bernard Le Noac’h et son équipe visent à rendre enrichissante la cohabitation des publics dans un esprit d’ouverture à tous et ce n’est pas un hasard si l’édition du festival 2016 s’intitule Bienvenue ! 

Propos recueillis par Hélène Kœmpgen

1 – Les trois présidents de la nouvelle association sont : Bernard Le Noac’h (Très Tôt Théâtre), Grégory Vandaële (Le Grand Bleu à Lille) et Marion Rousseau (CCAS des industries électrique et gazière)
2 – Les 23 mesures de La Belle Saison
3 – Jean Claude Pareja : Directeur artistique de la MJC de Kerfeunteun à Quimper, à l’origine de la création de Très Tôt Théâtre, présent parmi les fondateurs du Chaînon manquant.

Très Tôt Théâtre
Pôle Culturel Max Jacob
4, boulevard Dupleix
29000 Quimper
Tél. : 02 98 64 20 35
www.tres-tot-theatre.com

Territoires d’éveil n°6

Publication : Mar 2016
Territoires d'éveil
Accueil Publication

Toutes les publications

  Le label Enfance et Musique
Cd, Livres-CD pour les tout-petits


Voir le site du label

Réseaux sociaux

 Enfance et Musique
17 rue Etienne Marcel
93500 Pantin
Tél. : +33 (0)1 48 10 30 00
Siret : 324 322 577 000 36
Organisme de Formation déclaré
sous le n° : 11 93 00 484 93

Conditions générales de vente

Mentions Légales

Partenaires publics

Share This